Remerciements

Les superbes photos giroscopiques qui illustrent ce chapitre sont le fruit d'une étude conduite par les universitaires du département d’histoire de l’art et d’archéologie de l’Université de Columbia.

A la croisée de l’enseignement universitaire, des sciences humaines et des technologies actuelles, le Visual Media Center for Art History, Archeology and Historic Preservation créé en 1994 au sein du département d’histoire de l’art et d’archéologie de l’Université de Columbia réalise de multiples projets numériques pour l’enseignement en histoire de l’art et en archéologie.
Stephen Murray, professeur d’architecture médiévale à l’Université de Columbia à New York est à l’origine de la mise en ligne par le VMC, dès le début des années 2000, actualisé en 2007, du site Romanesque Churches of the Bourbonnais dédié aux églises romanes du Bourbonnais, révolutionnaire à bien des égards.

Pour consulter cette étude, cliquer ICI.

Pour visionner les images giroscopiques, votre ordinateur doit être équipé de Quick Time. Télécharger en tant que de besoin ICI.

L'église Notre-Dame d'Agonges

Bâti à la fin du XIIe siècle et au début du XIIIe siècle., cet édifice roman est remanié au XIIIe siècle et restauré au XIXe siècle. L’édifice actuel a subi l’influence des écoles Bourguignonne, Auvergnate et Berrichonne. Ce monument relève en 1124 du chapitre Cathédrale de Saint Etienne de Bourges avant d’être accordée aux Chanoines de Notre Dame de Sales dans le Berry en 1128 et ensuite à l’abbaye de Saint Menoux en 1145.

Une vue à 360° (pivoter doucement en cliquant gauche enfoncé sur le bouton central)

http://www.mcah.columbia.edu/bourb/media/qtvr/low/agon01i_cr.mov

L'église Sainte-Trinité d'Autry-Issards

Eglise romane de la Sainte Trinité, XIIe siècle La paroisse d’Autry-Issards était rattachée à la Châtellenie de Bourbon l’Archambault et appartenait au Diocèse de Bourges. L’église de la Sainte Trinité relève du prieuré bénédictin du Montet-aux-Moines. Cette église possède une peinture du XVe siècle d’influence flamande. C’est une peinture sur bois non signée du XVe siècle.

Une vue à 360° à l'intérieur de la nef (pivoter doucement en cliquant gauche enfoncé le curseur).

http://www.mcah.columbia.edu/bourb/media/qtvr/low/autr01i_cr.mov 

Une vue à 360° à l'intérieur de la chapelle de droite.

http://www.mcah.columbia.edu/bourb/media/qtvr/low/autr01i_ch_s.mov

 

L'église Saint Georges de Bourbon-l'Archambault

La description détaillée de cette église, simple chapelle bénédictine jusqu'en 1732, est donnée sous les onglets "tourisme", "à Bourbon-l'Archambault", "L'église Saint Georges

Une vue à 360° à l'intérieur de la nef (pivoter doucement en cliquant gauche enfoncé le curseur).
http://www.mcah.columbia.edu/bourb/media/qtvr/low/boar01i_cr.mov

L'église Saint Maurice de Buxières-les-Mines

Eglise romane Saint Maurice, XIIe siècle - XIVe siècle. Elle est classée monument historique depuis le 12 juillet 1886. La paroisse de Buxières-les-Mines est reconnue en 1152 comme possession de Souvigny par une bulle du pape Eugène III. Ce monument a été construit en deux périodes : les trois travées occidentales de la nef et les bas-côtés ont été élevées à la deuxième moitié du XIIe siècle ; la partie orientale avec la travée voisine du transept, le transept, l’abside à cinq pans et les deux absidioles rectangulaires, élevés début XIIIe siècle. Suite aux expériences romanes de Bourgogne et d’Auvergne, l’église a une façade occidentale dont le portail est composé de pilastres cannelés et dont les archivoltes ont des colonnes monolithes ornées de torsades et de méandres, le tout surmonté d’une ligne de corbeaux à motifs humains, animaux ou en forme de copeaux.

 Une vue à 360° à l'intérieur de la nef (pivoter doucement en cliquant gauche enfoncé le curseur).

http://www.mcah.columbia.edu/bourb/media/qtvr/low/buxi01i_cr.mov

L'église Saint Etienne de Franchesse

Eglise romane Saint Etienne, XIIe siècle - XIXe siècle. Elle est classée monument historique depuis le 12 juillet 1886. Cette église est bâtie par les bénédictins de Souvigny au XIIe siècle et dépend du diocèse de Bourges. Ce monument a été restauré au XVe siècle et a bénéficié de travaux au XIXe siècle. L’église Saint Etienne est composée d’une nef à collatéraux, d’un transept à chapelles orientées, d’un choeur qui présente une alternance de baies cintrées et d’un arc en mitre d’influence auvergnate. Le clocher typique des églises du bourbonnais est composé d’un étage aveugle et d’un niveau ouvert surmonté d’une flèche moderne en bois ayant remplacée la flèche en pierre. Avec les fossés, elle représente le dernier vestige médiéval du bourg.

 Une vue à 360° à l'intérieur de la nef (pivoter doucement en cliquant gauche enfoncé le curseur).

http://www.mcah.columbia.edu/bourb/media/qtvr/low/fran01i_cr.mov

L'église Saint-Martin de Louroux-Bourbonnais

L’église Saint Martin a été construite à la fin du XIe siècle et au début du XIIe siècle. Cette église a vraisemblablement été construite à l’emplacement d’une plus ancienne, car le village de Louroux Bourbonnais est très ancien. C’est une église typiquement bourbonnaise de style roman auvergnat. Le clocher était, à l’origine, en pierre ainsi que la flèche. Mais en 1804, suite à la foudre, cette flèche s’est effondrée pour être ensuite remplacée par une charpente à jupe qui existe encore à ce jour.

 

L'église Saint Barnabé de Saint-Aubin-le-Monial

Au Moyen Age, le village de Saint Aubin possédait une motte fossoyée sur laquelle se trouve un château et une église. Ce dernier édifice a été détruit en 1878 car il tombait en ruine pour être ensuite remplacé à la fin du XIXe siècle par une église à 3 vaisseaux sans transepts terminés par des absides. La nouvelle église de 1880 a été construite par l’architecte Moreau. Cette église a été dédié à Saint Barnabé, le patron de la paroisse, comme l’était l’église d’autrefois. Le clocher porche ouvre sur un édifice tout en longueur et abrite des vestiges, des édifices précédents. Deux chapiteaux de l’ancienne église sont réutilisés en bénitiers.

 

L'église abbatiale de Saint-Menoux

La paroisse dépend de l’ancien diocèse de Bourges L’église de Saint Menoux est une église abbatiale de style roman bourguignon, construite au XIIe siècle à l’emplacement d’un premier édifice élevé au XIe siècle car elle appartenait à l’abbaye qui était un couvent de femme Cette abbaye a était fermée et saccagée lors de la révolution. Ménulphe était un évêque Irlandais née au VIIe siècle. Au retour d’un pèlerinage à Rome, il s'arrête, épuisé et malade, au petit village de Mailly sur Rose. Il mourut et le village est devenu Saint Menoux. Les reliques de l’évêque sont exposées dans un sarcophage en pierre enchâssé derrière le maître autel d’une église dans la plus pure tradition du roman bourguignon, la débredinoire. Le narthex, de plan trapézoïdal, date du XIe siècle.

Une vue à 360° à l'intérieur de l'autel (pivoter doucement en cliquant gauche enfoncé le curseur).

http://www.mcah.columbia.edu/bourb/media/qtvr/low/smen01i_ci.mov

 

Une vue à 360° à l'intérieur de la nef

http://www.mcah.columbia.edu/bourb/media/qtvr/low/smen01i_na.mov

L'église Saint Placide de Saint-Plaisir

Cette église construite fin XIIe siècle appartient à la dernière période romane et offre peu d’ornementation. Elle dépendait du monastère bénédictin de Souvigny. En 1569, le bourg et la paroisse de Saint Plaisir dépend de la Chatellerie de Bourbon l’Archambault.A l’origine, la paroisse se nommait Sainte Placide et dépendait du diocèse de Bourges. Saint Plaisir connut plusieurs appellations : Saint Plaisir, Saint Placidi, Saint Plaizoir, Saint Plesirs en 1343 et Bieudre sous la Révolution.

 Une vue à 360° à l'intérieur de la nef (pivoter doucement en cliquant gauche enfoncé le curseur).

http://www.mcah.columbia.edu/bourb/media/qtvr/low/spla01i_cr.mov

L'église Notre Dame de Vieure

Eglise romane Notre Dame, fin XIIe siècle et 1884 L’église paroissiale était au Moyen Age, l’oratoire d’une communauté de bénédictins rattachée à Souvigny. La paroisse dépendait du diocèse de Bourges. La partie occidentale est la plus ancienne avec une nef à 3 vaisseaux. La nef centrale est voûtée d’ogives et les bas cotés sont couverts par des quarts de ronds typiquement romans. En 1884, le transept est reconstruit ainsi que le sanctuaire à 3 absides. Le clocher, édifice au XIIIe siècle sur un plan carré, présente des arcatures ouvertes.

 

L'église Saint Martin d'Ygrande

Eglise romane Saint Martin, XIIe siècle - XIVe siècle L’église originelle du diocèse de Clermont a été donnée au XIe siècle par le Sire de Bourbon à l’évêque de Nevers, puis au prieuré de Souvigny au XIIe siècle, date de la construction du nouveau bâtiment qui la conserva jusqu'à la révolution. Elle est classée monument historique en 1886. Ce monument est composé d’une nef de 4 travées avec des bas cotés et d’un transept saillant. La cinquième travée précédant l’abside est courte et voûté en berceau. Le clocher octogonal du XIVe siècle s’élève sur la croisée du transept à une hauteur de 36 mètres de haut au-delà du glacis.

 Une vue à 360° à l'intérieur de la nef (pivoter doucement en cliquant gauche enfoncé le curseur).

http://www.mcah.columbia.edu/bourb/media/qtvr/low/ygra01i_cr.mov